Lettre du pape François à tous les fidèles pour mai 2020

« Chers frères et sœurs, le mois de mai est désormais tout proche, mois où le peuple de Dieu exprime avec une particulière intensité son amour et sa dévotion pour la Vierge Marie. Il est de tradition, en ce mois, de prier le Rosaire à la maison, en famille. Une dimension, la dimension domestique, que les restrictions de la pandémie nous ont “contraints” à valoriser, également du point de vue spirituel.


J’ai donc pensé proposer à tous de redécouvrir la beauté de prier le Rosaire à la maison pendant le mois de mai. On peut le faire ensemble ou personnellement; c’est à vous de choisir selon les situations, en évaluant les deux possibilités. Mais, de toute manière, il y a un secret pour le faire : la simplicité ; et il est facile de trouver, aussi sur internet, de bons modèles de prières à suivre.
De plus, je vous offre les textes de deux prières à la Vierge que vous pourrez réciter à la fin du Rosaire, et que je réciterai moi-même pendant le mois de mai, uni à vous spirituellement. Je les joins à cette lettre de sorte qu’elles soient mises à la disposition de tous.

Lire la suite

Pape François: la crèche permet de se souvenir du vrai sens de Noël

La crèche et le sapin de Noël de la Place Saint-Pierre ont été dévoilés ce jeudi 5 décembre, en présence de délégations venues du Trentin et de Vénétie, qui ont présenté des animations traditionnelles issues de leur folklore régional.

En fin de matinée, le Pape François, qui n’a pas participé à la cérémonie d’inauguration proprement dite, avait reçu ces délégations en audience privée pour les remercier..
«J’exprime ma profonde gratitude aux autorités civiles, qui ont soutenu le don de ces deux symboles religieux de Noël. Ils expriment l’affection des habitants des Provinces de Trente, Vicence et Trévise, en particulier de certaines localités situées dans les territoires des diocèses de Trente, Padoue et Vittorio Veneto», a initié le Souverain pontife, renouvelant ses encouragements à cette région, victime d’inondations destructrices l’année dernière, ayant conduit à la destruction de zones boisées entières.
«Ce sont des événements qui nous effraient, ce sont des signes avant-coureurs que la création nous envoie et qui nous demandent de prendre immédiatement des décisions efficaces pour la protection de notre foyer commun», a affirmé François à ce sujet.

L’épicéa, espoir pour les forêts
Abordant la cérémonie d’illumination du sapin de Noël place Saint-Pierre de Rome, le Pape a loué combien l’arbre et la crèche sont admirés des pèlerins. «L’épicéa que vous vouliez donner représente un signe d’espoir surtout pour vos forêts, afin qu’elles puissent être nettoyées le plus tôt possible et ainsi commencer le travail de reboisement», a ajouté le Saint-Père, avant d’évoquer la crèche, presque entièrement de bois.

Lire la suite

Le Pape veut que soit maintenue vivante la belle tradition de la crèche

En visite ce dimanche 1er décembre dans le centre de l’Italie, à Greccio, là où saint François mis en place la première crèche vivante de la Nativité, le Pape signe une lettre apostolique, intitulée «Admirabile signum», sur la signification et la valeur de la crèche de Noël, un signe qui «suscite toujours étonnement et émerveillement».

«Le merveilleux signe de la crèche, si chère au peuple chrétien, suscite toujours étonnement et émerveillement»: tel est l’incipit de la Lettre apostolique «Admirabile signum» sur la signification et la valeur de la crèche, que le Pape François a signé ce dimanche à Greccio.

La crèche, un acte d’évangélisation à redécouvrir et revitaliser
«Représenter l’événement de la naissance de Jésus, équivaut à annoncer le mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu avec simplicité et joie », peut-on lire dans cette lettre. «La crèche, en effet, est comme un Évangile vivant, qui découle des pages de la Sainte Écriture», écrit François. Selon lui, en contemplant la scène de Noël, «nous sommes invités à nous mettre spirituellement en chemin, attirés par l’humilité de Celui qui s’est fait homme pour rencontrer chaque homme. Et, nous découvrons qu’Il nous aime jusqu’au point de s’unir à nous, pour que nous aussi nous puissions nous unir à Lui».

Lire la suite

Baptisés et envoyés: l’Église du Christ en mission dans le monde

Un Mois missionnaire extraordinaire, afin de  »reprendre avec un nouvel élan la transformation missionnaire de la vie et de la pastorale » et  »afin que s’accroisse l’amour pour la mission » qui  »est une passion pour Jésus mais, en même temps, une passion pour son peuple ». C’est ce que le pape François a décrété officiellement en ce mois d’octobre 2019. Voici un extrait de son message à l’occasion de la Journée mondiale des missions.

 

Chers frères et sœurs,

J’ai demandé à toute l’Église de vivre un temps missionnaire extraordinaire au mois d’Octobre 2019, afin de commémorer le centenaire de la promulgation de la Lettre apostolique Maximum illud du Pape Benoît XV (30 novembre 1919). La clairvoyance prophétique de sa proposition apostolique m’a confirmé dans l’importance aujourd’hui de renouveler l’engagement missionnaire de l’Église, de repréciser de manière évangélique sa mission d’annoncer et de porter au monde le salut de Jésus Christ, mort et ressuscité.

Lire la suite

Le message du Pape pour la Journée Missionnaire Mondiale

Le thème de ce texte: «Baptisés et envoyés :

l’Église du Christ en mission dans le monde».

 

La mission se fonde sur le baptême, qui fait de nous des enfants de Dieu
Le Pape explique que le baptême «nous donne la foi en Jésus Christ vainqueur du péché et de la mort, nous régénère à l’image et à la ressemblance de Dieu et nous insère dans le corps du Christ qu’est l’Église. En ce sens, le baptême est donc vraiment nécessaire pour le salut parce qu’il nous garantit que nous sommes fils et filles, toujours et partout, jamais orphelins, étrangers ou esclaves, dans la maison du Père».
Cette reconnaissance de la condition d’enfant de Dieu est la base d’une reconnaissance aussi des autres comme frères et sœurs : «La sécularisation déferlante, quand elle devient un refus patent et culturel de la paternité active de Dieu dans notre histoire, empêche toute fraternité universelle authentique qui s’exprime dans le respect réciproque de la vie de chacun, avertit François. Sans le Dieu de Jésus Christ, toute différence se réduit à une menace infernale en rendant impossibles tout accueil fraternel et toute unité féconde du genre humain

https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2019-06/message-pape-journee-missionnaire-mondiale.html

MESSAGE DU SAINT-PÈRE FRANÇOIS
POUR LA JOURNÉE MONDIALE DES MISSIONS 2019

http://www.vatican.va/content/francesco/fr/messages/missions/documents/papa-francesco_20190609_giornata-missionaria2019.html