Repas Entraide et Fraternité

Chemins de carême

« Il fut conduit par l’Esprit à travers le désert » (Matthieu 4, 1-11)

Copie d’écran Lalibre.be

Avec Jésus au milieu des tentations, nous sommes invités à suivre Jésus au désert. Dans le lieu du manque. Un lieu aride, où se révèle la faim, la soif et tous les désirs qui habitent le cœur de l’homme…

Au désert, Jésus, notre frère humain, être de désir comme nous, est mis à l’épreuve, il éprouve en lui-même les tentations. Le tentateur se présente à lui. Comment Jésus va-t-il réagir ? Va-t-il entrer dans la tentation, va-t-il entrer en connivence avec la tentation, ou va-t-il y résister ? Va-t-il rester libre, affirmer sa liberté face à elles ? 

Tout de suite nous percevons que cela nous concerne tous. Car tous nous connaissons ce même genre d’épreuves, les trois tentations emblématiques mises en scène par l’évangéliste.

1ère tentation : de l’ordre du manque, de la faim et de la soif, de la consommation : allons-nous vivre notre vie en consommateur et en prédateur… ou acceptons-nous librement une certaine sobriété, une sobriété heureuse, qui nous délivre du désir d’avoir, du toujours plus… Qui promet une liberté plus grande par rapport à tout ce dont nous éprouvons le manque. L’être humain ne vit pas seulement de pain, mais avant tout de parole, d’écoute, dans une relation rencontre personnelle.

C’est le sens du vœu de pauvreté, qui veut nous libérer de l’esclavage de la possession des biens, des richesses.

Lire la suite

Mais, délivre-nous du mal

« Mais, délivre-nous du mal. » 

C’est la dernière demande du Notre Père. Une demande que le frère Philippe Lefebvre, op, compare à un cri, un cri plutôt joyeux même. 

Le cri de cette 7ème vidéo de la série ThéoDom sur le Notre Père rejoint tous ceux de cette Semaine Sainte, des cris de joie de la foule acclamant l’entrée de Jésus à Jérusalem, au cri de Jésus sur la croix «Pourquoi m’as-tu abandonné ?».

Ce cri dit notre désir de retrouver l’intimité avec notre Seigneur, lui qui travaille en nous pour nous ouvrir un chemin de vie… cette semaine, il est chemin de Résurrection. 

Demander à être délivré du mal c’est mettre la vie là où elle manque. Alors, délivre-nous Seigneur, parce que toi seul peut le faire, de ce qui nous éloigne de toi, nous avons envie de marcher avec toi.

Belle fête de Pâques !

Soeur Anne-Claire Dangeard, op

Mais, délivre-nous du mal

Carême dans la ville. S’arrêter, grandir dans la foi

Notre résurrection n’est pas toute entière dans le futur, elle est aussi en nous, elle commence, elle a déjà commencé.
Paul Claudel

Joyeuses Pâques

Ne nous laisse pas entrer en tentation

« Ne nous laisse pas entrer en tentation ». Cette sixième vidéo de la série ThéoDom sur le Notre Père nous invite à relire notre relation au Père.  

Le frère Philippe Lefebvre nous livre une nouvelle perspective sur cette tentation que nous voudrions si souvent écarter de nos vies. 

Nous entendrons bientôt dans la liturgie Jésus recommander à ses disciples : « Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation »*. Nous aussi, il nous arrive d’être confrontés à la tentation de nous sentir abandonnés du Père, dans une situation incompréhensible. 

Alors, il nous est possible de joindre nos voix à celle du psalmiste pour demander l’assurance que le Père est bien là, pour nous guider et nous donner la vie. 

Père, que jamais nous ne désespérions de toi.

Sœur Anne-Claire, op

* Évangile selon saint Matthieu ch. 26, v. 41

Ne nous laisse pas entrer en tentation

Carême dans la ville. S’arrêter, grandir dans la foi

Pardonne-nous nos offenses

« Pardonne-nous nos offenses. » Pas à pas, avec le frère Philippe Lefebvre nous découvrons toute la richesse du Notre Père. Dans cette 5ème vidéo, il nous donne un éclairage nouveau sur cette demande du Notre Père. Il ouvre toute grande la porte qui nous permet d’expérimenter notre vie d’enfants de Dieu.

En grec, pardonner c’est laisser aller. Remettre les dettes, c’est aussi découvrir la joie de recevoir le Christ et la vie qu’il donne.

Qu’est-ce que cela signifie dans notre vie et notre relation au Père ? Dans le Nouveau Testament, trois personnages viennent au secours de notre discernement : la femme pécheresse de l’onction chez Simon, le débiteur de la parabole* et Zachée qui accueille Jésus à sa table**… 

À leur lumière, quel registre choisissons-nous : celui de la dette ou celui de l’amour ?

Bonne cinquième semaine de carême !

Soeur Anne-Claire Dangeard, op

* Évangile selon st Luc ch.7, v.36-50

** Évangile selon st Luc ch.19, v.1-10

Pardonne-nous nos offenses

Carême dans la ville. S’arrêter, grandir dans la foi