La crise sanitaire pousse les catholiques dans leurs derniers retranchements

Analyse Bosco d’Otreppe Vendredi soir, le Comité de concertation fut un véritable coup de massue pour l’Église. Sans dialogue préalable avec les représentants des différents cultes, le Comité a prolongé la suspension des célébrations publiques jusqu’au 15 janvier, effaçant de facto les messes de minuit de l’agenda des catholiques.

 « Nous devons nous demander si nous nous comportons comme des idéologues qui rentrent dans un combat d’idées ou bien comme des hommes de foi qui accueillent cette situation de crise comme une occasion de renouveler le témoignage de notre attachement, non pas à un rite, mais à une source infinie de joie et au Christ qui nous fait vivre. »

Vendredi soir, le Comité de concertation fut un véritable coup de massue pour l’Église. Sans dialogue préalable avec les représentants des différents cultes, le Comité a prolongé la suspension des célébrations publiques jusqu’au 15 janvier, effaçant de facto les messes de minuit de l’agenda des catholiques. Du jamais-vu. Même pendant les guerres.

Lire la suite

Le besoin de sens à l’époque du coronavirus : n’est-ce pas essentiel ?

Photo : Capture d’écran La Libre.be

Actuellement, seules 4 personnes sont autorisées à assister aux mariages, tandis que les funérailles doivent être limitées à 15 personnes. Dans le même temps, nos supermarchés restent ouverts et accueillent quotidiennement beaucoup plus de monde, quoique dans le respect des règles sanitaires. Cette prévalence apparente de la liberté de consommation sur la dimension spirituelle et relationnelle, de l’être humain doit nous faire réfléchir.

« La situation liée au Covid est pire que ce que rapportent les médias. » C’est du moins ce que me disait ma sœur, médecin dans un hôpital de Milan, en février dernier. J’avoue que j’avais alors réagi avec scepticisme à cette annonce, la jugeant exagérée. Je me suis cependant vite rendu compte que j’avais tort. Entre-temps, notre vie a changé. Après neuf mois, nous vivons un second confinement. Les nouvelles mesures prises pour faire face à l’urgence sanitaire semblent moins restrictives en termes de mobilité, mais les conséquences en sont tout aussi dramatiques pour tout un chacun. Cette situation d’exception nous amène à nous interroger quant au choix des bien jugés « essentiels » en ces temps de confinement.

Lire la suite

Les sentinelles de la crèche

« Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! » (Marc 13, 33-37)

« En avant ! L’aventure. L’Avent. On peut jouer avec ce mot selon le ‘a’ ou le ‘e’, la minuscule ou la majuscule… Pour nous qui tentons de croire jour après jour, ces semaines de l’Avent tendues vers Noël, prennent une signification particulière, un élan, un allant. » Propos tenus par Colette Nys-Mazure dans le journal Dimanche de ce 29 novembre 2020. (Photo : capture du journal Dimanche)

Avec le temps de l’Avent, s’ouvre une nouvelle année liturgique : nous quittons l’année durant laquelle l’Évangile selon Saint Matthieu fut lu chaque dimanche à l’église et entrons dans l’année consacrée à Saint Marc. Plus immédiatement, l’Avent est le temps de quatre semaines qui nous prépare à la Nativité.

Alors que la pandémie ouvre sur un Noël confiné, l’Église propose plus que jamais de préparer nos cœurs à la venue de l’Enfant de la crèche. Ce serait dommage qu’arrivé la nuit de Noël, nous nous disions soudainement – comme surpris : « déjà Noël ! »

Lire la suite

Il n’y aura pas de Noël ?

Le Poème du Père Javier Leoz « IL N’Y AURA PAS DE NOËL ? Bien sûr que si ! » lui a valu un appel téléphonique du pape François le 7/11/2020 ! (Photo UP Paliseul – Noël 2017)

IL N’Y AURA PAS DE NOËL ? Bien sûr que si ! Plus silencieux et plus profond, plus semblable au premier dans lequel Jésus est né, dans la solitude. Sans beaucoup de lumières sur terre, mais avec celle de l’étoile de Bethléem, illuminant des chemins de vie dans son immensité. Sans parades royales colossales mais avec l’humilité de nous sentir des bergers et des jeunes à la recherche de la Vérité. Sans grandes messes et avec des absences amères, mais avec la présence d’un Dieu qui emplira tout.

Lire la suite

Dimanche du Christ-Roi

« Chaque fois que vous l’avez fait à un de ces petits qui sont mes frères, c’est à Moi que vous l’avez fait » (Matthieu 25, 31-46)

La magnifique et bouleversante mosaïque du Christ Pantocrator (Sainte-Sophie à Istanbul) nous montre, ensemble, la divinité et la glorieuse humanité du Christ-sauveur.

En ce dernier dimanche de l’année liturgique – dimanche du Christ-Roi – l’Évangile nous fait réfléchir sur ce qu’on appelle communément « le jugement dernier ». Des générations entières ont eu l’imagination marquée par les bas-reliefs sculptés sur le portail de nos cathédrales : le Christ-Roi y trône en majesté et sépare les âmes justes de celles qui sont réprouvées.

Mais cette représentation-là ne correspond pas pleinement à l’Évangile. Jésus est un roi dont la seule couronne est d’épine et l’unique trône, le bois d’une croix. Un roi humilié. Un roi crucifié. Un roi qui se fait le frère de tous les laissés-pour-compte de l’histoire.

Lire la suite