S’ASSEOIR, DISCERNER… POUR UNE CONVERSION MISSIONNAIRE

Ce 25 septembre 2021 à Beauraing, une journée exceptionnelle à plus d’un titre, d’une part, le programme composé d’interventions pour nourrir la réflexion, de belles rencontres, de partages d’expériences, d’encouragements, de cheminements fraternels ; d’autre part, un intervenant de qualité et qui fait autorité aujourd’hui : le Père Christoph Theobald s.j. 

« La moisson est abondante ». Y croyons-nous vraiment ? Cherchons-nous à courir après une figure d’Église qui disparaît ? Ou alors, sommes-nous comme des sourciers cherchant à découvrir une autre façon de vivre en Église, fondée sur cette proximité fondamentale dont le Nouveau Testament est le révélateur ?

Le Père Theobald précisera les conditions pour une véritable conversion missionnaire. Il s’attardera à l’enjeu des charismes si précieux pour la vie de l’Église. Revisitant d’abord les Écritures, il nous invitera ensuite à discerner les charismes dans nos engagements pastoraux actuels.

Plus d’informations , renseignements complémentaires sur le site du chantier paroissial.

Inscription obligatoire avant le 10 septembre.

Merci Tomasz !

« Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel », dit l’Ecclésiaste dans la Bible (Qo 3,2). Il y a un temps pour commencer et un temps pour finir, un temps pour arriver et un temps pour partir, un temps pour parler et un temps pour se taire. Les bergers viennent et partent, ils passent. Un seul reste : le Bon Berger, le Christ Jésus, « le grand Pasteur des brebis » (He 13,20), comme dit l’épitre aux Hébreux. *

Une page se tourne…. Mais l’histoire n’est pas finie !

Cela fera bientôt 6 ans que nous avons eu la chance d’accueillir le Père Tomasz à Paliseul.

Durant cette période, nous avons pu apprécier ses grandes qualités intellectuelles et humaines, et cela nous a permis aussi de créer des liens très forts avec ce prêtre toujours disponible et à l’écoute.

La mise en place de notre Unité Pastorale Paliseul St Joseph en décembre 2016, les moments de prière, mais aussi d’échanges et de découvertes resteront ancrés dans nos souvenirs.

Notre périple à Cracovie nous a aussi permis de voir à quel point il est attaché à sa famille et à ses racines. Il nous a fait découvrir un pays magnifique, une population accueillante et priante. Quel ressourcement !

Aujourd’hui, nous devons accepter son départ vers Bertrix. Même si nous sommes convaincus qu’il est tout à fait taillé pour cette nouvelle fonction, nous n’en sommes pas moins attristés de le voir quitter Paliseul.  Nous sommes convaincus que ses nouveaux paroissiens lui accorderont l’accueil et la confiance qu’il mérite.

C’est l’Abbé Stanislas qui lui succèdera, et nous aidera à continuer le chantier entamé et  à lui donner une nouvelle impulsion.

Et, au fond, Bertrix, c’est juste à côté. Il devient notre Doyen, et nous aurons encore souvent l’occasion de le rencontrer.

Merci à toi, Tomasz, pour tout ce que nous avons pu vivre et partager ensemble !

Au nom de l’équipe pastorale, 

Marie-Thérèse et François.

* Tiré de « Tout est grâce », homélie prononcée par le cardinal Godfried Danneels, à l’occasion de son départ à la retraite le 8 janvier 2010.  

Fête de l’Assomption

Ce dimanche 15 août, 2 messes auront lieu dans les grottes mariales de notre Unité pastorale :

9H15 : messe à la grotte de NOLLEVAUX.

Grotte de Nollevaux

11h00 : messe à la grotte d’OPONT.

Grotte d’Opont

Une marche vers la grotte d’Opont aura lieu. Départ à 9h45 devant l’église de Paliseul.

Cordiale invitation.

Pour être complet, une messe aura lieu à la grotte d’OFFAGNE, le 14 août à 18h00.

Grotte d’Offagne

Se nourrir de la Parole

Il existe de nombreuses possibilités sur Internet pour se ressourcer spirituellement et nourrir sa prière. Nous avons sélectionné, pour vous, 2 sites de prière – méditation qui mettent en valeur, chaque jour, la Parole de Dieu. Bonne écoute !

© Copie d’écran du site Pixabay

Prie en Chemin est une proposition des jésuites de la Province d’Europe Occidentale Francophone (France, Belgique, Luxembourg).

© Copie d’écran du site Prie en chemin

Le but de Prie en Chemin est de permettre au plus grand nombre de se nourrir de la Parole de Dieu. Chaque jour Prie en Chemin propose une méditation guidée audio d’un des passages de la liturgie du jour.

Cette méditation dure environ 12 minutes accompagnée de musique et de temps personnels pour prier.

Prière du matin est une émission de RCF (Radios Chrétiennes Francophones). RCF est diffusée sur l’ensemble de la France et en Belgique.

© Copie d’écran du site de RCF

Chaque matin l’Évangile du jour commenté par un prêtre ou un pasteur en version audio. Ce temps de prière invite à prendre le temps de la méditation et s’achève par la proclamation du Notre Père et l’écoute d’un chant final.

La prière dure aux alentours de 7 minutes.

Edgar Morin, grand penseur humaniste

Edgar Morin a fêté ce 8 juillet dernier ses 100 ans ! Ce sociologue du temps présent a dialogué avec la vie pendant un siècle. A travers de nombreuses publications, il a transmis ses enseignements tirés de son expérience de la complexité humaine.

Voici ce qu’il disait dernièrement de la pandémie et de la crise sanitaire actuelle : à lire, relire et méditer.

« En somme, le confinement physique devrait favoriser le déconfinement des esprits. » © Photo lalibre.be

Un minuscule virus dans une ville ignorée de Chine a déclenché le bouleversement d’un monde.

En tant que crise planétaire, elle met en relief la communauté de destin de tous les humains en lien inséparable avec le destin bio-écologique de la planète Terre ; elle met simultanément en intensité la crise de l’humanité qui n’arrive pas à se constituer en humanité.

En tant que crise économique, elle secoue tous les dogmes gouvernant l’économie et elle menace de s’aggraver en chaos et pénuries dans notre avenir.

En tant que crise nationale, elle révèle les carences d’une politique ayant favorisé le capital au détriment du travail, et sacrifié prévention et précaution pour accroître la rentabilité et la compétitivité.

En tant que crise sociale, elle met en lumière crue les inégalités entre ceux qui vivent dans de petits logements peuplés d’enfants et parents, et ceux qui ont pu fuir pour leur résidence secondaire au vert.

Lire la suite