Messe de ce dimanche 17 à Orval

Neige ou pas neige, on peut participer à la messe ce dimanche à Orval !

Elle aura lieu ce dimanche 17 janvier à 10h00 à l’abbaye d’Orval.

Voici le lien :

La Bible, une histoire qui n’en finit pas

La Bible est un livre ouvert dont nous ne sommes pas d’éternels commentateurs, mais des lecteurs qui l’interprètent pour leur propre vie.

Commentaires des photos :

On a l’habitude de dire que dans chaque épreuve, il y a une opportunité. Durant celle que nous traversons et lors du premier confinement, la « Bible des confinés », une Bible partagée unique est apparue ! En effet, l’Alliance biblique française faisant appel à plus de 500 bonnes volontés de tout âge et de toute confession chrétienne ont reproduit à la main un Psaume, un chapitre d’un Évangile ou encore un chapitre des Actes et des Lettres des Apôtres. Chaque copiste avec son style, sa personnalité, sa créativité a produit une œuvre originale et il se dégage de par la variété des styles d’écriture, des couleurs, des expressions artistiques bien diverses, une émotion invitant le lecteur à entrer dans la lecture « visuelle » du livre. De plus, ce travail collectif a créé du lien pour transmettre un message et se connecter à l’essentiel. Cette Bible manuscrite fut ainsi une véritable entreprise collective de transmission de la Bible. (Photos tirées de la Bible manuscrite – Éditions Biblio)

Lire la suite

Pour une saine biodiversité dans l’Église…

Les divergences font partie de l’existence et de la dynamique chrétienne. Les seuls endroits immunisés de conflits… sont les univers totalitaires et les cimetières.

« Certains baptisés fréquentent l’Église, en effet, plutôt attirés par le message du Christ accueilli au moyen de leur intelligence, d’autres par le culte et la dévotion vécus avec leurs émotions, et d’autres encore par les structures nées de l’humain besoin d’organisation. Chacun a alors tendance à ne vivre sa foi qu’à travers son prisme, ce qui tronque l’Évangile. »

« Je ne saisis pas bien ton option ecclésiale », me lança un jour un confrère prêtre. J’étais à l’époque curé-doyen de Liège-centre et il me fit remarquer que je m’étais entouré d’une équipe pastorale, dont les membres avaient des profils théologiques bien divergents. «  C’est bien là que se situe mon ‘option ecclésiale’ « , lui ai-je répondu avec un petit sourire. La volonté de ne pas uniquement collaborer avec des personnes qui « pensent comme moi «  n’est pas nouvelle. À l’époque où j’étais responsable de séminaire, j’invitais une semaine Mgr Léonard et une autre l’abbé Ringlet, une semaine un prêtre de l’Opus Dei et une autre un théologien de la libération.

Lire la suite

La petite fille Espérance

Armel Job, devenu membre de l’Académie royale de langue et littérature française de Belgique en octobre dernier, est l’auteur en deux décennies, d’une vingtaine de romans. « Il y a chez Armel Job, quelque chose du médecin légiste dans sa manière d’autopsier l’âme humaine et d’examiner la conscience sous toutes ses coutures » disait de lui Gabriel Ringlet lors de son intronisation.

Voici une jolie Prière sur l’Espérance : « La foi que j’aime le mieux, dit Dieu, c’est l’Espérance » de Charles Péguy (1873-1914), écrivain, poète et essayiste français mort sur le champ de bataille de l’Ourcq en 1914.

Ce lundi 4 janvier, dans l’Avenir du Luxembourg, Armel Job répondait au journaliste qui l’interrogeait.

Cette année, quelle est votre formule de vœux dans vos cartes envoyées à vos amis et connaissance ?

Armel Job répondait :  » Mes vœux passeront par la bouche d’une petite fille, la petite fille Espérance, chère à Péguy. « 

Redécouvrons ce très beau texte et poème écrit par Charles Péguy :

Ce qui m’étonne, dit Dieu, c’est l’espérance.

Et je n’en reviens pas.

Cette petite espérance qui n’a l’air de rien du tout.

Cette petite fille espérance.

Immortelle.

Lire la suite

Dans les pas des mages…

SAINT-JEAN-BAPTISTE EN LA FENÊTRE DE THEUX

Prière pour
mettre nos pas dans ceux des mages

Dans la nuit, les mages ont suivi l’étoile…

Pour tous ceux qui sont désorientés et qui cherchent des points de repère, Seigneur, nous te prions.

Dans leur quête de vérité, les mages ont questionné….

Pour tous ceux qui s’interrogent sur le Christ, afin qu’ils trouvent sur leur route des témoins de sa lumière, Seigneur, nous te prions.

Devant l’enfant de Bethléem, les mages se sont prosternés…

Pour tous les contemplatifs, les priants de notre terre, pour tous les assoiffés de silence, Seigneur, nous te prions.

Voir l’article original 77 mots de plus