Les églises de notre Unité pastorale

Les différentes églises de notre Unité pastorale Paliseul Saint-Joseph

Une église est un lieu voulu pour la prière.

Celle-ci est une invitation à nous élever.

Et, en même temps à nous intérioriser.

Son silence nous ouvre à l’Invisible.

Son silence parle de nos profondeurs.

Une église est un lieu voulu pour la rencontre.

  • De soi-même et des autres
  • De l’Autre innomé
  • Du Tout-Autre… que nous disons « Notre Dieu »

Une église est un lieu où bat le cœur de l’histoire des Hommes.

  • C’est une parole
  • C’est un récit
  • C’est un message

Plantée en terre… et tendue vers le ciel.

Elle dit que l’Homme et la Femme sont construction, devenir.

Elle dit que l’Humain est plus grand qu’eux puisqu’il est tension vers son accomplissement.

Inspiré d’un feuillet paru à Avioth en 2019.

L’Église catholique dans le monde entre 2010 et 2017: une évolution contrastée

L’Osservatore Romano a publié ce jeudi 25 avril un article sur l’évolution des statistiques de l’Église catholique dans le monde entre 2010 et 2017. Il montre des résultats contrastés, mettant en évidence la progression globale du nombre de catholiques mais aussi une forte diminution du nombre de consacrés, et une chute du nombre de séminaristes en Europe et en Amérique.

La population catholique dans le monde a sensiblement augmenté entre 2010 et 2017, passant de 1,196 milliard en 2010 à 1,313 milliard en 2017, soit une augmentation de 9,8%. Tous les continents voient le nombre de catholiques augmenter, mais avec de fortes différences de rythme : +26,1% en Afrique, +12,4% en Océanie, +12,2% en Asie, +8,8% en Amérique et seulement +0,3% en Europe. Ces différences s’expliquent essentiellement par deux facteurs : les tendances démographiques de fond, et la sécularisation qui touche particulièrement certains pays européens dans lesquels certains couples, même ceux de culture catholique, renoncent à faire baptiser leurs enfants. Lire la suite

Le cardinal George Pell condamné par un tribunal australien

Le préfet du Secrétariat pour l’Économie a été reconnu coupable d’agression sexuelle sur mineurs. Le verdict a été énoncé en décembre mais le tribunal de Melbourne avait émis une ordonnance interdisant la publication d’informations sur le procès. Le cardinal se déclare innocent, son avocat annonce son intention de faire appel.

George Pell, australien, préfet depuis 2014 du Secrétariat pour l’Économie du Vatican, a été reconnu coupable pour agression sexuelle sur deux mineurs âgés de 12 et 13 ans au moment des faits dans les années 1990 alors qu’il était évêque auxiliaire de Melbourne, avant de devenir archevêque en 1996. Elevé à la dignité cardinalice en 2003, il est appelé par le Pape François en 2013 pour siéger au Conseil des Cardinaux, organisme chargé de conseiller le souverain pontife dans son ministère pétrin. George Pell quitte Sidney, dont il était l’archevêque depuis 2001, et s’installe à Rome. Lire la suite