La solennité du Corpus Domini dans le magistère des Papes

C’est un miracle émouvant qui a conduit un Pape du XIIIe siècle à instaurer la solennité du Corpus Christi à la lumière du dogme de la transsubstantiation. Voici comment cette solennité a été développée dans le magistère des Papes au cours des dernières décennies.

 

1263. Un prêtre allemand en pèlerinage à Rome s’arrête pour dire la messe à Bolsena, non loin d’Orvieto (Ombrie). Tandis qu’il rompt l’hostie, le doute le saisit quant à la présence réelle du Christ dans le petit morceau de pain. Soudain, des gouttes de sang apparaissent, sortant de l’hostie et maculant le corporal ainsi que quelques pierres de l’autel.

Déjà, en 1215, lors du IVe Concile du Latran, la transsubstantiation était devenue un dogme de foi; mais après le miracle de Bolsena, le Pape Urbain IV décide d’étendre la solennité du Corpus Christi à toute l’Eglise, avec la bulle «Transiturus de Hoc Mundo» de 1264, plaçant la fête le jeudi suivant le premier dimanche après la Pentecôte. Lire la suite

Reprise des célébrations, Mgr Warin: « Nous, chrétiens sommes dans la joie »

Les chrétiens désespéraient de retrouver leurs églises pour y assister aux célébrations. Et puis la bonne nouvelle tant attendue est arrivée. Dès ce lundi 8 juin, prêtres et fidèles se retrouveront pour les eucharisties dominicales. Un grand moment de joie. Mgr Pierre Warin a souhaité réagir à cette bonne nouvelle.

Chers amis,

Les messes, les célébrations eucharistiques publiques, vont pouvoir reprendre, moyennant des mesures strictes de précaution et dans le respect du protocole qu’ont avalisé les autorités civiles. Nous chrétiens sommes dans la joie, après avoir été douloureusement privés: les baptisés ont souffert de ne pouvoir recevoir les sacrements; les prêtres ont souffert de ne pouvoir les donner. Lire la suite

La reprise des célébrations

Le 3 juin, le Conseil national de Sécurité décidera de la date où tous les cultes de notre pays pourront à nouveau se réunir pour tenir des services religieux. Entretemps, les mesures de sécurité qui devront être appliquées, ont été approuvées. Elles seront transmises dès aujourd’hui à tous les responsables pastoraux locaux. Ils pourront ainsi entreprendre les préparatifs nécessaires à la reprise des célébrations.

Ce week-end, nous célébrons la grande fête de la Pentecôte. Nous ne pourrons pas encore la célébrer ensemble dans nos églises, mais cela ne nous empêchera pas de prier le Père d’envoyer son Esprit sur l’Eglise et sur le monde. Voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi, dons qui nous font grandir au service des autres.

La première phase délicate de sortie du confinement pour nos églises pourra maintenant espérons-le, débuter bientôt. Pour cette première phase, le gouvernement a fixé un nombre maximum de 100 fidèles par célébration. Une distance entre les fidèles d’1,5 mètre dans tous les sens devra également être respectée, ce qui réduira peut-être leur nombre dans les petites églises. Ce ne sera pas facile mais il y va de la sécurité et la santé de tous.

Toutes ces mesures rendront sans aucun doute nos célébrations un peu moins cordiales dans un premier temps. Nous n’en serons pas moins nourris de la Parole de Dieu et de son Pain de vie, dans le souffle de l’Esprit. Et pour ceux dont la santé est fragile ou qui hésitent à participer à l’Eucharistie dans ces conditions restrictives, il va de soi que les célébrations à la radio et à la télévision se poursuivront.

Les lignes directrices pour célébrer ensemble sont rassemblées dans un « protocole », élaboré sous la direction d’experts et approuvé par les autorités. Les responsables pastoraux locaux recevront ce protocole dès aujourd’hui (pour le consulter, cliquez ici). Il est par ailleurs consultable sur Cathobel et sur Kerknet. Pour une information plus concrète sur les lieux et heures de célébration de l’eucharistie locale, il est souhaitable de contacter le responsable local.

Ce nouveau ‘vivre ensemble’ qui marque la sortie progressive de la crise du coronavirus, exige créativité et engagement. Il suppose une attention soutenue pour ceux qui subissent de plein fouet la crise dans ses dimensions sanitaires, économiques et sociales.

Une fois de plus, nous remercions tous ceux qui s’engagent pour leurs semblables, qu’ils soient proches ou plus éloignés. Nous en avons eu de bons exemples en de nombreux endroits, ces dernières semaines.

La crise du coronavirus est et sera plus légère si nous continuons à la traverser ensemble.

Sainte fête de Pentecôte

Les Evêques de Belgique,

29 05 2020
http://www.diocesedenamur.be/

 

Dix mesures en prévision de la reprise du culte

En vue de se préparer aux mesures de sécurité qu’implique la reprise prochaine des célébrations publiques, les évêques de Belgique ont décidé de communiquer à tous leurs collaborateurs dix mesures concrètes qui peuvent déjà être entreprises dans les divers lieux de culte.

Voici ces mesures:

1. Procéder à un grand nettoyage avant la réouverture de l’église.
2. Prévoir du gel hydro-alcoolique (en distributeurs) et l’équipement nécessaire à la désinfection.
3. Aménager l’intérieur de l’église pour le respect de la distance minimale de 1,5 mètre entre les personnes, dans toutes les directions. Lire la suite

Pistes pour vivre l’Ascension et la Pentecôte

Chers catéchètes, chers prêtres, Chers amis,

Voici quelques propositions à diffuser aux familles des enfants que vous accompagnez, via les liens ci-dessous:

Ascension en famille

Pentecôte en famille

Cateveil

Que les liens sociaux nous ont manqué et nous manquent encore ! L’absence révèle parfois combien la présence de l’autre nous est précieuse. C’est certainement le cas avec nos communautés paroissiales. Oui, nous avons redécouvert combien la Communion des Saints nous garde bien unis les uns aux autres, mais que nous serons heureux de revoir le sourire de Raoul et les yeux pétillants de Françoise, d’entendre la voix chantante de Joseph ou le rire de Nathalie ! Même les petits défauts des uns et des autres viendraient presque à nous manquer !

Et que dire de nos groupes de caté, de nos collègues catéchètes ? Nous avons été
coupés en plein élan : nous étions si proches des célébrations ! Comme nous nous sentons pauvres, dépouillés de nos certitudes et de nos planifications ! Lire la suite