Une lettre aux frères prêtres pour les encourager et les soutenir

Le Pape François remercie les nombreux prêtres pour leur service quotidien au service du peuple de Dieu. Le drame des abus, le cri étouffé des victimes, qui l’ont subi de qui elles n’auraient jamais imaginé, pèse comme un fardeau sur les épaules de chaque prêtre. Il y a des prêtres qui sont regardés avec dédain, avec suspicion, pour des fautes qu’ils n’ont pas commis, mais qui reste des blessures ensanglantées pour tout le corps ecclésial.

Avec la lettre aux prêtres à l’occasion du 160e anniversaire de la mort du saint curé d’Ars, un modèle de prêtre qui s’est consumé au service du peuple de Dieu, le Pape François – qui lui non plus ne s’est bien sûr pas dérobé face au devoir de la dénonciation et de la réprobation, quand c’est nécessaire -, répond en remerciant l’armée silencieuse des prêtres qui n’ont pas trahi la foi ni la confiance. Il manifeste proximité, encouragement, soutien, réconfort à tous les prêtres du monde. À ces prêtres qui chaque jour, souvent avec difficulté, défient la désillusion et l’incompréhension, gardent les églises ouvertes et célèbrent les sacrements.

Lire la suite

Du 7 au 11 août, rejoignez Orval et les Jeunes en Prière!

Depuis presque 15 ans, les moines d’Orval accueillent les jeunes de 18 à 30 ans pour leur permettre de vivre une petite retraite dans la simplicité et la convivialité.

Pour ceux qui l’ont vécu, ce temps d’arrêt est un véritable trésor pour recharger ses batteries au milieu des vacances. Prochain rendez-vous: du 7 au 11 août.

Lire la suite

Il y a une semaine….

Notre pèlerinage à Hozémont et Banneux débutait déjà avec le soleil.

A notre arrivée à Hozémont, nous avons été accueillis très chaleureusement par le père Pierre KOKOT et les sœurs religieuses de la congrégation des « Amantes de la Croix » installées depuis peu dans cette paroisse. Dans son homélie, le père Pierre nous a donné la signification de la médaille de l’Enfant Jésus. Incroyable ce que cette médaille révèle. Avant notre départ nous avons reçu l’onction « que l’Enfant Jésus te donne la paix ».

Ensuite nous reprenons la route pour Banneux où nous avons, après le repas, partagé le chemin de croix, présentant chacun et chacune nos intentions. Après chaque intention, comme si c’était « l’introduction d’une élocution », l’abbé Thomas KANIA continuait le corps du texte, en continuité de cette intention.

A chaque pèlerinage, il y a de nouveaux contacts, de nouveaux liens qui se créent. Et à chaque fois dans le car, il y a toujours des moments de prière, de recueillement, de réflexions. Cela nous conforte dans notre foi. Mais il nous arrive aussi d’éclater de rire !!! Notre pèlerinage se terminait encore avec le soleil… dans nos cœurs.

Merci à toute l’équipe qui prépare ces belles journées.

Elie-Anne LEPERE

Le Sanctuaire