Belgique: un rapport met en relief les transformations du catholicisme

Pour sa deuxième édition, le rapport annuel sur l’Église belge met en relief de profondes transformations dans l’Église catholique en Belgique, concernant notamment l’engagement des laïcs.

 

Dans ces nouvelles données recueillies en 2018, explique le rapporteur du document, Stéphane Nicolas, «on peut voir les signes d’un grand dynamisme qui contrebalance l’image d’une Église en déclin».
Un déclin global nuancé par le dynamisme de nouveaux engagements
Quatre éléments sont particulièrement intéressants à souligner. L’un concerne le rôle toujours plus important des laïcs : dans les diocèses belges, on compte au total 2038 laïcs nommés par les évêques pour des positions décisionnelles dans les paroisses, dans les services diocésains et dans les institutions d’assistance, contre 1940 prêtres. Cette tendance est destinée à s’accentuer dans le futur, explique le père Tommy Scholtes, porte-parole de l’épiscopat. Par ailleurs, de plus en plus de laïcs entreprennent des cours de formation à la pastorale : en 2018, l’Église belge comptait 297 laïcs en formation (hommes et femmes) pour 64 séminaristes et 36 aspirants diacres. Lire la suite

Pape François: la crèche permet de se souvenir du vrai sens de Noël

La crèche et le sapin de Noël de la Place Saint-Pierre ont été dévoilés ce jeudi 5 décembre, en présence de délégations venues du Trentin et de Vénétie, qui ont présenté des animations traditionnelles issues de leur folklore régional.

En fin de matinée, le Pape François, qui n’a pas participé à la cérémonie d’inauguration proprement dite, avait reçu ces délégations en audience privée pour les remercier..
«J’exprime ma profonde gratitude aux autorités civiles, qui ont soutenu le don de ces deux symboles religieux de Noël. Ils expriment l’affection des habitants des Provinces de Trente, Vicence et Trévise, en particulier de certaines localités situées dans les territoires des diocèses de Trente, Padoue et Vittorio Veneto», a initié le Souverain pontife, renouvelant ses encouragements à cette région, victime d’inondations destructrices l’année dernière, ayant conduit à la destruction de zones boisées entières.
«Ce sont des événements qui nous effraient, ce sont des signes avant-coureurs que la création nous envoie et qui nous demandent de prendre immédiatement des décisions efficaces pour la protection de notre foyer commun», a affirmé François à ce sujet.

L’épicéa, espoir pour les forêts
Abordant la cérémonie d’illumination du sapin de Noël place Saint-Pierre de Rome, le Pape a loué combien l’arbre et la crèche sont admirés des pèlerins. «L’épicéa que vous vouliez donner représente un signe d’espoir surtout pour vos forêts, afin qu’elles puissent être nettoyées le plus tôt possible et ainsi commencer le travail de reboisement», a ajouté le Saint-Père, avant d’évoquer la crèche, presque entièrement de bois.

Lire la suite

Le Pape veut que soit maintenue vivante la belle tradition de la crèche

En visite ce dimanche 1er décembre dans le centre de l’Italie, à Greccio, là où saint François mis en place la première crèche vivante de la Nativité, le Pape signe une lettre apostolique, intitulée «Admirabile signum», sur la signification et la valeur de la crèche de Noël, un signe qui «suscite toujours étonnement et émerveillement».

«Le merveilleux signe de la crèche, si chère au peuple chrétien, suscite toujours étonnement et émerveillement»: tel est l’incipit de la Lettre apostolique «Admirabile signum» sur la signification et la valeur de la crèche, que le Pape François a signé ce dimanche à Greccio.

La crèche, un acte d’évangélisation à redécouvrir et revitaliser
«Représenter l’événement de la naissance de Jésus, équivaut à annoncer le mystère de l’Incarnation du Fils de Dieu avec simplicité et joie », peut-on lire dans cette lettre. «La crèche, en effet, est comme un Évangile vivant, qui découle des pages de la Sainte Écriture», écrit François. Selon lui, en contemplant la scène de Noël, «nous sommes invités à nous mettre spirituellement en chemin, attirés par l’humilité de Celui qui s’est fait homme pour rencontrer chaque homme. Et, nous découvrons qu’Il nous aime jusqu’au point de s’unir à nous, pour que nous aussi nous puissions nous unir à Lui».

Lire la suite