Fête de l’Assomption de notre Unité pastorale

C’est à la grotte d’Opont que cette année les membres de l’Unité pastorale se sont retrouvés pour fêter ensemble l’Assomption de la Vierge Marie.

Cette fête s’articulait autour de 3 temps forts :

  • Le pèlerinage de Paliseul vers Opont.
  • La célébration liturgique à la grotte d’Opont.
  • Un temps plus festif, de rencontre, à travers un apéritif partagé.

Merci à toutes les bonnes volontés qui ont fait de cette fête mariale une belle réussite. Merci à Étienne W. pour sa fructueuse collaboration.

L’homélie du jour

(Luc, 1, 39 – 56 )

La piété mariale, très importante, a pourtant été source de conflit surtout avec nos frères Protestants. Parce que la piété mariale était isolée d’un contexte théologique par un développement du dogme marial centré, dans la pratique, trop exclusivement sur Marie.

Quel est ce dogme ? Il se décline en 4 temps, comme 4 traits du visage de Marie :

  • Virginité : elle est déjà présente dans les formules de la foi du 2ème siècle pour souligner la fidélité de Marie à sa vocation : Latran 1215, Lyon 1274.
  • Mère de Dieu : Éphèse 431 pour conforter la divinité de Jésus.
  • Immaculée Conception : le pape Pie IX, en 1854, dans une bulle pontificale « Ineffabilis Deus » pour souligner le refus de Marie de toute compromission avec le péché.
  • Assomption : Pie XII en 1950 : Marie participe à la gloire de Jésus.

Aujourd’hui, il y a plus de simplicité dans l’expression de la doctrine mariale pour la situer dans un contexte théologique plus large et dans une communauté de foi avec mise en valeur de l’intensité du pèlerinage de foi de Marie, elle, la juste, ajustée au projet de Dieu :

  • Le fiat de l’annonciation : bienheureuse celle qui a cru (Elisabeth), confiance jusqu’à la vision douloureuse du Christ en croix.
  • La proximité avec chacun d’entre nous, dans le clair-obscur et les souffrances de la foi : elle s’interroge sur Jésus mais toujours elle fait confiance.
  • Elle est la croyante qui nous montre le chemin de la vie et nous précède sur ce chemin participant déjà de la gloire de son Fils.
  • Elle nous dévoile dans son magnificat le projet de Dieu d’une humanité réconciliée : « Il disperse les superbes, renverse les puissants de leur trône, élève les humbles, comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides ».

Avec l’assomption de Marie, d’une part, l’Église du Christ voit s’inaugurer la victoire sur les forces du mal que sont le péché et la mort ; d’autre part, l’Église annonce la participation du chrétien à la résurrection du Christ.

Oui, il est important de contempler le sens de la vie de Marie, mais il est surtout nécessaire de fréquenter Marie, car elle est la mère du Christ, lui le Verbe de Dieu.

Abbé Michel Vincent

Une réflexion sur “Fête de l’Assomption de notre Unité pastorale

Faites-nous part de votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s