60 ans de sacerdoce de l’abbé Pierre Willemet

La communauté paroissiale de Carlsbourg – Paliseul réunie en ce dimanche 21 novembre, fête du Christ-Roi, a célébré avec joie le jubilé d’ordination de l’abbé Pierre Willemet. Pour l’occasion, la chorale de Carlsbourg s’était rassemblée pour magnifier ces instants.

L’abbé Pierre Willemet, une vie donnée à proclamer la Bonne Nouvelle de l’Évangile

L’abbé Pascal Roger doyen d’Arlon était présent. Ils se sont côtoyés et appréciés lorsque, tout jeune, Pascal Roger fréquentait la paroisse de Pondrôme avec l’abbé Willemet comme curé ! L’abbé Thomas Kania doyen de Bertrix, malade, était excusé. Ensemble, ils ont concélébré cet office d’action de grâce.

L’abbé Pascal Roger a pris la parole pour lire la lettre de l’abbé Roger Gobert, vicaire épiscopal. Il a relaté sa vie de prêtre « 60 années de service en tant que vicaire de Florenville, curé du secteur de Pondrôme et retraité actif dans l’Unité Pastorale Paliseul-Saint Joseph. » Il retient de lui « son engagement convaincu au Patro et dans tous les domaines de la pastorale. A cette époque déjà tu avais le souci d’un travail de secteur. Ta disponibilité, ton humilité faisaient de toi un témoin apprécié. »

Le doyen d’Arlon a, ensuite, souligné que le pasteur doit, selon les propos du pape François, marcher devant le troupeau, au milieu de lui ou certains jours derrière lui : « Parfois il se mettra devant pour indiquer la route et soutenir l’espérance du peuple, d’autres fois il sera simplement au milieu de tous dans une proximité simple et miséricordieuse, et en certaines circonstances il devra marcher derrière le peuple, pour aider ceux qui sont restés en arrière et – surtout – parce que le troupeau lui-même possède un odorat pour trouver de nouveaux chemins. » 

A son tour, madame Genièvre Bernard a lu les mots d’hommage adressés par l’abbé Joseph Jacquet, ancien du village et curé de Wellin. Celui-ci se rappelait, en juillet 1961, de l’effervescence qui régnait dans le village de Carlsbourg à l’occasion de l’ordination de l’abbé Willemet. « L’abbé Pierre a célébré sa première messe devant tous les villageois rassemblés. L’église était pleine à craquer. Pareil événement, cela remontait à 1935 : les prémices des pères Adam, Joseph et Fernand. Je ne vous dis pas, du haut de mes 11 ans, j’étais impressionné par tout ce qui se passait et par tout ce que cela signifiait. »

Elle a continué en rapportant les propos de l’abbé Patrice Moline, ancien lui aussi du village et curé de Naninne. Celui-ci mentionna l’assiduité avec laquelle l’abbé fréquentait les sessions de ressourcement à Ottrott, petit village alsacien, pour mieux relever le défi de l‘annonce de l’Évangile aujourd’hui. « Ces sessions vont de la spiritualité chrétienne aux questions les plus pointues que soulève l’actualité. »

A la fin de l’office, monsieur Michel Moline, président, a pris la parole au nom du conseil de fabrique et a félicité le jubilaire. « Malgré des années d’enfance marquées par la guerre, vous avez eu le bonheur de vivre dans un milieu familial profondément religieux qui comme tant de familles d’alors en terre ardennaise, cultivaient les valeurs de travail, de générosité et de foi. Ce fut sans doute le terreau de votre vocation. »

L’abbé Willemet, après une douzaine d’années comme vicaire à Florenville, a vécu l’essentiel de son ministère comme curé à Pondrôme.

En 2006, il a retrouvé son village natal de Carlsbourg. « Vous aviez alors 71 ans et pouviez à juste titre jouir d’un repos bien mérité en vous donnant à votre passion pour la nature et en particulier des oiseaux. » Au contraire, « vous n’avez pas raccroché le tablier. Depuis votre retour à Carlsbourg et particulièrement depuis le décès de l’abbé Michaux, vous vous êtes avec beaucoup d’humilité mis au service de la paroisse. (…) Merci pour votre présence à nos côtés, discrète, amicale et bienveillante envers tous. Mon frère Philippe s’associe, avec nous tous, pour vous féliciter pour votre jubilé. »

Monsieur Philippe Léonard, bourgmestre, a remercié le jubilaire et lui a remis « son diplôme sacerdotal » attestant de sa longévité : 60 ans de service !

En final de cette belle célébration, l’abbé Pierre Willemet a pris une dernière fois la parole. Après avoir remercié toutes les personnes qui l’ont aidé à assumer sa tâche de prêtre, il a mis aussi l’accent sur certains groupes « qui m’ont fait grandir à la fois humainement et spirituellement. » Il pensait :

  • « A tous les jeunes du Patro, aux multiples camps, parfois en montagne, et aussi à leur comité de parents. »
  • « Aux couples de l’équipe Notre-Dame dont j’étais aumônier, j’ai pu mieux découvrir les joies, les difficultés, les soucis et les peines des gens mariés. »
  • « A tous les cours d’Écriture Sainte que j’ai dû préparer et donner durant 25 ans environ. »
  • « Les recyclages d’Ottrott auxquels j’ai participé 45 fois, animés par des personnes remarquables. »

Merci encore l’abbé pour votre exemple et votre témoignage de vie !

Nous remercions, aussi, monsieur Etienne Wanlin pour ses photos qui nous ont permis de donner un peu plus de relief et de couleurs à ce reportage.

Faites-nous part de votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s