Les fêtes dans l’ombre de la guerre

Quelle joie de voir les photos de « la fameuse camionnette jaune » remplie, et, même pleine à craquer aprés que les réfugiées ukrainiennes, émues aux larmes, l’ont rangée pour libérer le moindre espace afin d’y glisser nos boites de Noël.

Quel bonheur, de voir concrétement, la générosité, l’Amour, qui demeurent dans nos cœurs. Bonheur plus grand encore, de savoir, de présentir, que notre joie est bien faible par rapport à celle que vont éprouver ces personnes meurtries par la guerre quand elles vont voir arriver, et, recevoir ces dons directement entre leurs mains.

Merci Seigneur, merci abbé Jozef, merci à tous ceux qui ont participé, de raviver et de faire grandir notre Espérance et notre Confiance.

MLW

https://upbertrix.be/2023/01/15/joie-et-gratitude/

Aide à l’Ukraine

Copie d’écran de Facebook

Si vous voulez aider, collecte de dons du vendredi 11 au mercredi 16 mars inclus, de 8h à 10h00 à la chapelle du collège.

Adresse : Avenue Tagnon 1 – 6850 Carlsbourg.

Crise en Ukraine : la force de la prière

Alors que la situation en Ukraine ne cesse de se détériorer, le pape François a annoncé ce mercredi une journée de prière et de jeûne pour l’Ukraine le 2 mars. D’autres initiatives de prière pourraient prochainement voir le jour.

Photo: capture d’écran d’Aleteia

La prière, ultime recours dans la crise ukrainienne ? Au lendemain de la reconnaissance par la Russie de l’indépendance des territoires séparatistes de l’Ukraine et alors que Vladimir Poutine a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi le lancement d’une opération militaire en Ukraine, le pape François a décidé ce mercredi 23 février une journée de prière et de jeûne le 2 mars, date qui marque l’entrée en Carême avec le Mercredi des cendres. « À l’absurdité diabolique de la violence, nous répondons par les armes de Dieu, par la prière et le jeûne », a-t-il indiqué lors de l’audience générale. « Que la Reine de la paix préserve le monde de la folie de la guerre. »

Il s’agit de la deuxième journée de prière pour la paix en Ukraine en à peine quelques semaines que convoque François (la précédente avait eu lieu le 26 janvier, ndlr). D’après un ancien ambassadeur cité par le journal italien Il Fatto Quotidiano, « à part l’Union européenne, seul le pape François peut imposer la paix à Poutine ».

Lire la suite