Les différentes compréhensions du temps

Selon le philosophe Michel Serres : « de mémoire de rose, nul n’a jamais vu vieillir un jardinier ; de mémoire de jardinier, nul n’a jamais vu vieillir une montagne ; de mémoire de volcan, nul n’a jamais vu vieillir une étoile. » Le temps est relatif.

Dans la succession des jours, le croyant est invité à ouvrir les mains pour faire en sorte que chaque journée, chaque rencontre, devienne une page d’Évangile.

Lire la suite