Lode Van Hecke, père abbé d’Orval nommé, par le pape François, évêque de Gand

Le pape François vient de nommer le Père abbé Lode Van Hecke de l’abbaye cistercienne Notre-Dame d’Orval, comme évêque de Gand.

Pour la première fois en Belgique, un moine trappiste va occuper les fonctions d’évêque. Le nouvel évêque évoque: ‘‘Le temps que nous aurons dans cet épiscopat sera limité. Raison de plus pour nous concentrer sur l’essentiel et ne pas nous perdre dans des choses secondaires. Ainsi, l’Esprit de discernement sera souvent appelé (et invoqué). Mais il ne demande rien de mieux et c’est son travail. »

Son nom avait circulé au moment de choisir le successeur de Mgr Léonard comme archevêque de Malines-Bruxelles, en 2015. Et ce fut l’évêque de Bruges, Mgr Jozef De Kesel que le Saint-Père désigna à cette fonction. Devenu entre-temps cardinal, c’est ce dernier qui a présenté à la presse celui qui prendra dans quelques temps les rênes du diocèse gantois.
Lode van Hecke est le 62e père abbé d’Orval. Il est né le 16 mars 1950, à Roeselaere, en Flandre Occidentale. Après ses humanités, il est entré au séminaire de Bruges, avant d’aller étudier la philosophie à Leuven. Et si rien ne le destinait à, la vie monastique, dont il s’accordait à dire lui-même qu’elle ne l’intéressait pas, c’est grâce à un ami, lors de son service militaire qu’il découvre l’abbaye cistercienne d’Orval. De son propre aveu, le choc est immédiat: il est certain que c’est là que se trouve sa vie.
Tout en terminant sa licence en philosophie, Lode Van Hecke entre comme postulant à l’abbaye. Il y exerce plusieurs fonctions importantes, dont celle de maître des novices durant plus de huit ans, ensuite comme prieur et aussi administrateur-délégué de la brasserie éponyme. Durant deux ans, de 2002 à 2004, il devient secrétaire particulier de l’abbé général de l’Ordre Cistercien à Rome, ce qui l’amène à voyager et aller à la rencontre des communautés cisterciennes à travers le monde.
Avec sa communauté monastique d’Orval, il met sur pied en 2006, « Orval Jeunes en Prière », une retraite collective en compagnie des moines destinée aux jeunes de 18 à 30 ans, qui sont en quête de spiritualité et centrée sur la découverte de la prière. Cette expérience rencontre un grand succès au point d’être reconduite chaque année et de voir en 2015, cette expérience prolongée par une retraite pour les 30-45 ans.

Un homme bienveillant
En janvier 2007, Lode Van Hecke est élu père abbé par sa communauté. La cérémonie de la bénédiction abbatiale est présidée par Mgr Léonard, alors évêque de Namur-Luxembourg, en juin suivant.
Dom Lode Van Hecke est qualifié par ceux qui le connaisse comme un homme au caractère bienveillant et discret, dont la vision de l’Eglise coïncide avec celle du pape François. Grand ami de feu Jean Vanier, fondateur de l’Arche décédé en mai dernier, le père abbé d’Orval avait réagi en ces termes:  »Jean Vanier était un ami, un professeur et un prophète de Dieu en notre temps. Il montre le chemin. »
Sa nomination comme évêque de Gand, à l’âge de 69 ans, tourne une page de sa vie. A Orval, si le prochain départ du père abbé est ressenti comme une grande perte, la communauté monastique se réjouit de voir un moine cistercien trappiste accéder à cette haute fonction au sein de l’Eglise, d’autant qu’il n’y a que deux autres trappistes dans le monde à la tête d’un diocèse: l’évêque émérite de Kikwit en République démocratique du Congo et celui de Trondheim en Norvège, lui aussi récemment choisi par le pape, mais pas encore ordonné.
Le dimanche 23 février 2020, Mgr Van Hecke sera ordonné évêque en la cathédrale Saint-Bavon à Gand. La célébration débutera à 15h. Elle sera présidée par le Cardinal Jozef De Kesel. Mgr Van Hecke:  »Ma devise d’abbé d’Orval était « Dans la joie de l’Esprit ». Je la garde comme devise épiscopale. La joie est la confirmation d’une vraie vie, de la paix et de l’harmonie. En ce sens, la joie attire sans s’imposer. Mais c’est la joie de l’Esprit saint. Il est le principe du dynamisme et du renouveau. Sa joie ne consiste pas à faire béatement du sur place, mais est élan et enthousiasme. C’est que l’Esprit est force et courage. Et nous voulons cela. L’Esprit de Dieu garde l’avenir ouvert, même dans les circonstances les plus difficiles. »
http://www.diocesedenamur.be

 

 

Faites-nous part de votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s