Lecture aimante et priante de la Parole de Dieu

Chapelle Saint-Roch à Paliseul

Détails pratiques de la prochaine lecture aimante et priante de la Parole de Dieu, LECTIO DIVINA. Il ne s’agit donc pas d’un échange ou d’un partage d’évangile !

 

  • Fréquence : une fois par mois
  • Jour : le  1er vendredi du mois à 18h30
  • La lecture priée ensemble : l’évangile du dimanche suivant
  • Prochaine réunion : ce vendredi à 7 décembre à 18h30
  • Local : la chapelle Saint Roch à Paliseul

Que vous soyez habitué de la Lectio, novice ou tout simplement curieux, soyez les bienvenus !

Support écrit pour ce 7/12/2018

Lecture aimante et priante de la Parole de Dieu de ce 7/12/2018

 

1) La « mise en condition spirituelle » pour la lectio divina

  • On allume la bougie

L’animateur (ou une autre personne déléguée) lance l’invocation à l’Esprit Saint : Roi du ciel, Consolateur, Esprit de vérité, toi qui es partout présent et qui remplis tout, trésor de biens et Donateur de vie, viens et demeure en nous, purifie-nous de toute souillure et sauve nos âmes, toi qui es bonté.

  • L’animateur lit une première fois le texte, en le commentant ou en donnant une explication succincte : Lc 3, 1-6

«L’an quinze du règne de l’empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée, Hérode étant alors au pouvoir en Galilée, son frère Philippe dans le pays d’Iturée et de Traconitide, Lysanias en Abilène, les grands prêtres étant Hanne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, le fils de Zacharie.

Il parcourut toute la région du Jourdain, en proclamant un baptême de conversion pour le pardon des péchés,     comme il est écrit dans le livre des oracles d’Isaïe, le prophète:

Voix de celui qui crie dans le désert: Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées; les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis ; et tout être vivant verra le salut de Dieu. »

Le contexte de du texte : l’activité de Jean le Baptiste

-st. Luc reprend le portrait théologique brossé par la Tradition : Jean était la voix, qui, dans le désert, invitait les Israélites à préparer le chemin du Seigneur Jésus. Cela n’empêche pourtant pas d’apporter sa touche propre à ce portrait.

-L’entrée en scène de Jean (v 1-6) est solennellement inscrite dans l’histoire du pays d’Israël. Après cinq mentions qui rendent compte du pouvoir politique alors en vigueur en Palestine et dans quelques territoires proches, la sixième mentionne les chefs de la caste sacerdotale qui se retrouvent avec Pilate et Hérode Antipas, comme acteur de la Passion. La mission de Jean est située parmi des évènements réels qui se sont produits à une époque connue.

Le changement des mœurs et le baptême : En exhortant ses auditeurs à se décider pour Dieu, Jean leur fait en effet une annonce étonnante: Dieu est prêt à effacer leurs fautes, indépendamment de tous les sacrifices pour le péché prévus par le rituel du Temple, par la simple plongés dans les eaux vives du Jourdain. Le ministère de Jean est la première étape de la réalisation de la consolation d’Israël annoncée dans l’Ancient Testament et attendue des hommes pieux. Jean, crie à travers le désert en y annonçant le salut qui va venir et le nécessaire changement de mentalité ; celui-ci est figuré par l’image des travaux gigantesque nécessaires à la construction d’une autoroute. Jean innove par l’affirmation de l’universalisme du salut : tout être humain aura part au salut de Dieu, il annonce ce qui se réalisera dans la seconde partie des Actes des Apôtres.

  • L’animateur (fait) acclame(r) l’évangile par un chant tel que Gloire au Christ, Parole (Sagesse, Louange) éternelle du Dieu vivant ! repris par tous

 

 

 

2) Les étapes de la lectio divina

  1. A) Écoute de la Parole : ÉCOUTER
  2. À la demande de l’animateur, un participant proclame la Parole.
  3. En silence, chacun prend le temps d’écrire (ou de souligner) l’un ou l’autre mot ou passage qui le rejoint.
  4. Chacun, quand il a fini, pose son stylo.
  5. Chacun partage, à tour de rôle, s’il le souhaite, et lentement, les mots ou passages qu’il a écrits (ou soulignés) (ce peut n’être qu’un seul mot). Pour parler, il ou elle prend en main son stylo.
  6. B) Accueil de la Parole que le Seigneur adresse à chacun : MÉDITER
  7. À la demande de l’animateur, un autre participant (l’animateur veillera à alterner entre homme et femme) proclame à nouveau la Parole.
  8. En silence, chacun écrit le « message» qu’il reconnaît comme venant du Seigneur pour lui personnellement. Par exemple, j’écrirai : moi, XX, Jésus, aujourd’hui, je te dis que je serai toujours à tes côtés.
  9. Chacun, quand il a fini, pose son stylo.
  10. Chacun partage, à tour de rôle, s’il le souhaite, le « message » reçu.
  11. C) Réponse de prière à la parole reçue : PRIER
  12. À la demande de l’animateur, un troisième participant proclame, une fois encore, la Parole.
  13. En silence, chacun écrit la réponse qu’il veut faire au Seigneur. Par exemple, j’écrirai : Jésus, moi, XX, je te dis merci de me donner ta paix.
  14. Chacun, quand il a fini, pose son stylo.
  15. Chacun partage, à tour de rôle, s’il le souhaite, la prière qu’il a adressée au Seigneur.

 

3) La conclusion à la lectio divina

  • L’animateur invite à la prière universelle : chacun peut, s’il le souhaite, mentionner des personnes ou des groupes pour lesquels intercéder.
  • Tous prient ensemble le Notre Père en se donnant la main.

 

Faites-nous part de votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s