Prendre un rameau à la maison

PRIÈRE

Prendre un rameau est une invitation adressée

au Christ : »Viens, Tu peux franchir les portes

de la ville. Ce que Tu dis et ce que Tu fais, je le mets

dans ma vie, car je crois que Tu es Dieu venu m’inviter

à être heureux ».

Prendre un rameau, c’est prendre la décision de sortir à la

suite de Jésus…

C’est une démarche libre, c’est un geste de croyant, un choix.

Venir chercher un rameau, le prendre, le tenir en main et

le garder bien en vue à la maison, c’est décider d’ouvrir la

porte à l’Évangile et d’accueillir Dieu par des gestes concrets

à l’égard de nos frères chaque jour.

Ainsi soit-il.

✐ Père Charles SINGER

Dimanche des Rameaux et de la Passion

« La sixième heure étant venue, il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure. Et à la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte : Eloï, Eloï, lama sabachthani ? ce qui signifie : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? (…) Jésus, ayant poussé un grand cri, expira. Le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas. Le centenier, qui était en face de Jésus, voyant qu’il avait expiré de la sorte, dit : Assurément, cet homme était Fils de Dieu. » (Marc 14, 1-15, 47. Marc 15, 1-39)

Les rameaux cueillis par les fidèles et apportés dans leurs maisons seront considérés comme bénits, par association spirituelle aux offices célébrés et diffusés par les médias.

Avec le dimanche des Rameaux débute la « Semaine Sainte », c’est-à-dire la sainte semaine des chrétiens. La semaine où est résumé le mystère de notre foi en un Dieu qui aime l’humanité à en mourir. De cet Amour fou qui transfigure nos péchés, les rameaux qui traditionnellement ornaient les crucifix de nos maisons, étaient le rappel tout au long de l’année.  

Cette année, tout sera différent, mais pas pour autant moins signifiant. Les carêmes imposés sont aussi les plus puissants. Ne vivons pas cette semaine de façon distraite, même si nous ne pourrons que peu participer aux offices de la semaine sainte. Pâques s’annonce. Préparons nos cœurs et nos âmes.

Extrait du blog de l’Abbé Eric de Beukelaer

Précisions sur les rameaux bénits (buis)

Un certain nombre d’entre vous se posent des questions concernant les rameaux bénits. Nous vous proposons un bref résumé sur la question en ces moments spéciaux.

Bonne semaine Sainte et déjà joyeuse fête de Pâques dans le confinement mais dans la joie !

  1. Dimanche des Rameaux

Les rameaux cueillis par les fidèles et apportés dans leurs maisons seront considérés comme bénits, par association spirituelle aux offices célébrés en privé et diffusés par les médias.


Bien qu’il n’y ait pas de célébrations publiques, quelques célébrations avec seulement quelques personnes sont prévues en vue des diffusions à la radio, à la télévision ou en livestream. Elles se dérouleront en cercle fermé et dans le respect de la distance de sécurité prescrite. Les rameaux bénits ne seront mis à disposition ni à l’intérieur ni à l’extérieur de l’église. Il y a pour cela une double raison. Une raison liturgique : ces rameaux font partie de la liturgie du dimanche des Rameaux. Une raison préventive : éviter tout rassemblement.

Source : Diocèse de Namur

Lire la suite